dimanche 6 août 2017

Les Kerguelen (7) : Port Jeanne d'Arc et l'Histoire


« Une empreinte du passé qui résiste encore et toujours aux assauts des australes »

L’Histoire est bien cachée aux Kerguelen. Discret, au bout du golfe du Morbihan et de son dédale d’îlots, le Port Jeanne d’Arc (ou PJDA) se dévoile. 
 
Terre et Mer © Marie Luce MOULIN
La CMA CGM trace patiemment sa route dans ce dédale d’ilots © Julie TUCOULET
Contemplation © Franck MOULIN
Port Jeanne d'Arc se dévoile ©Franck MOULIN


Aujourd’hui patrimoine historique, ce site était à l’origine un lieu de vie des baleiniers puis des chasseurs d’éléphants de mer. Construit en 1908 (année de béatification de Jeanne d’Arc) par des français et des norvégiens (dont leur bateau se nommait Jeanne d’Arc), le port a été exploité jusqu’en 1930 car il n’était pas assez rentable et que par la suite il a été possible de tout traiter à bord des bateaux.
  
Port Jeanne d'Arc Port ©Franck MOULIN
Cabane des baleiniers restaurée ©Franck MOULIN
Ancienne cabane ©Marie Luce MOULIN
Les anciennes chaudières qui permettaient de faire fondre la graisse de baleine et d'éléphant de mer  ©Franck MOULIN
Les fondations de la bergerie ©Marie Luce MOULIN
Chargé en Histoire, malgré la rouille et l’abandon, PJDA tient bon. Il nous rappelle le courage de ces femmes et de ces hommes qui ont bravé les australes en y laissant un peu d’eux-même.


©Marie Luce MOULIN

 ©Marie Luce MOULIN

Merci à Marie Luce et Franck d'avoir accompagné Fluffy sur ce site chargé d'Histoire. Découvrez aussi le passage de Fluffy sur le Journal de bord du Marion Dufresne OP1-2017.