mardi 18 avril 2017

Les Kerguelen (1) : Port Aux Français

 « Cruchot, vous savez où c'est, vous, les îles Kerguelen ? » -Adjudant Gerbert (Michel Galabru)-

L’archipel des Kerguelen est le plus au sud des 3 districts des subantarctiques. Il est aussi vaste que la Corse avec une île principale nommée la Grande Terre entourée de plus de 300 îles et îlots.
Carte de l’archipel des Kerguelen

La base de Port Aux Français (PAF) est la plus ancienne (1950) des 3 bases des terres australes.

Golfe du Morbihan, le 31 mars au petit matin

Le Marion Dufresne devant PAF, l’OP peut commencer

Alors que les opérations vont bon train, Fluffy et moi profitons de cette belle journée pour faire un petit tour.

Le Marion Dufresne dans le Golfe du Morbihan dont l’entrée est visible en arrière-plan.

Face à nous, la base de Port Aux Français

L’anse aux pachas, le domaine des éléphants de mer de Kerguelen lors de la pleine saison

Deux éléphants de mer de Kerguelen

Petit clin d’œil pour nous situer sur notre bonne vieille Terre

Les éléphants de mer de Kerguelen peuvent élire domicile sur la base

Une partie du frêt est déchargé par hélicoptère mais lorsque celui-ci pèse plus de 700 kg, il est déchargé 
par contener sur un radeau tiré par une vedette jusqu’à la base.

Historiquement, Notre Dame des Vents des Kerguelen protège les marins. Cette statue de la vierge et l'enfant fut sculptée en Bretagne et amenée par le Père Beaugé en 1958.

lundi 17 avril 2017

Cap vers les îles Kerguelen

Depuis Crozet, il nous faudra 3 nuits et 2 jours de navigation pour atteindre les îles Kerguelen.
rajet entre Crozet et Kerguelen (© S.D)
Les maîtres de l’air accompagnent le bateau dans son périple entre le 40° et le 50°.

Grand Albatros
Pétrel géant subantarctique

Parmi les espèces connues, un nouvel albatros fait son apparition : l'Albatros à sourcil noir

Un albatros à sourcil noir entouré par 3 pétrels à menton blanc
Albatros à sourcil noir

Un petit prion passe furtivement devant l’objectif

vendredi 14 avril 2017

OP1, le début du retour

L’hiver vient !
Lundi 27 mars, le jour se lève sur l’archipel Crozet. Le Marion Dufresne se dessine au loin, dans cette aurore à l’ambiance si particulière… « C’est notre bateau Fluffy, il nous ramène chez nous ! » L’émotion est forte mais il faut se ressaisir. Ces 2 jours d’OP vont être dense : il s’agit de préparer la base et les membres de la mission à l'hivernage qui vient. Les 23 restant ne reverront le Marion qu'au mois d’août lors de l'OP2.

Le Marion Dufresne au mouillage en Baie du Marin le 27 mars au matin
Les slingues hélico vont bon train
Fluffy surveille les échanges sur la radio (© JJ MOREAU)
Le Marion Dufresne depuis la Baie du Marin
Tout juste le temps d’un pot de départ avec mes compagnons de mission et les manchots de la Baie du Marin.
Compagnons de mission : Louise, Adrien, Benjamin, Simon, Florent, Nicolas, Benoit et Denis (© Nathalie GEKIERE)
L'équipe DZ avant de prendre l'hélico : Karl, Alex, Fred et Greg (© F. ROMEDER)
Couché de soleil sur l'île de la Possession depuis le Marion DUFRESNE
Nous contournons l'île de l'Est, cap vers les îles KERGUELEN
Fluffy et moi souhaitons aux compagnons de Crozet un bel hivernage :)

La mission 54

Logo de la 54ième mission du district de CROZET ((c) les membres de la Mission 54)
Les 31 membres de la mission 54 avant OP1 ((c) France MERCIER)

mardi 11 avril 2017

Medley du quotidien sur la base Alfred Faure

Instants de vie !

Le soleil se lève sur la base… (© Julie TUCOULET)
 … ou pas ! (© Julie TUCOULET)
Sur Crozet, nous pouvons aussi avoir de belles journées… (© Julie TUCOULET)
… propices aux jeux d’extérieur… (© Julie TUCOULET)
 … et accompagnées d’un barbecue (© Julie TUCOULET)
La piscine est de sortie, mais sous la serre ;) (© Julie TUCOULET)
Confrontation de vikings et de gaulois pour « gagner » Fluffy (© Gille ROMEDER)
Les animations du soir sont variées : Blind test (animé par Fred et Alex), (© Julie TUCOULET)
 … jeu en réseau (© Simon OLLIVIER)
et cours de Bachata par Gilles (© Florent CHAUVET)

Energie, Eau & Confort

Quatuor de choc !

A Crozet, Fred, Alex, Karl et Greg veillent sur le confort des membres de la mission.

Fred, c’est le Chef Centrale : il s’occupe d’assurer la continuité en énergie électrique de la base grâce à 3 groupe électrogène alimentés par du gazoil. Fred est aussi le Chef Sécurité (cf : Santé & Sécurité à Crozet).

Fred et Fluffy en mission maintenance (© Julie TUCOULET)

Karl, son domaine c’est l’électricité. Il assure la maintenance du réseau électrique de la base. Karl s’est également occupé d’illuminer le sapin de noël soudé par Alex et Greg (cf article : Saint Nicolas).

Karl et Fluffy vérifiant un générateur (© Julie TUCOULET)

Alex est surnommé le Chaud Froid. Son job c’est de s’occuper de toutes les machines qui font du chaud (par exemple, la chaudière) et le froid (les frigo et congélateurs).

Alex et Fluffy terminant une trappe (© Julie TUCOULET)

Greg, c’est le plombier. En duo, avec Alex, il veille à l’entretien du réseau de chauffage et d’eau chaude et s’occupe de la bonne distribution en eau potable de la base. L’eau provient d’un petit barrage et est envoyée vers un château d’eau pour être réparti sur la base.

Greg et Fluffy soudant un tuyau de cuivre (© Julie TUCOULET)

Fluffy aidant Greg et Alex lors de la vidange du château d’eau (© Gregory EXBRAYAT)

Alex et Greg vérifiant les congélateurs (© Julie TUCOULET)

Le quatuor de choc : Alex, Karl, Fred et Greg lors de l’OP1 devant la Centrale (à gauche) et le Chaud-Froid (à droite) (© Julie TUCOULET)

Les Manchologues de la Baie du Marin

4 programmes scientifiques se partagent les manchots royaux de la Baie du Marin.

 
 Panorama de la Baie du Marin avec les sheltters (cabanons blancs) scientifiques (© Julie TUCOULET).

Benoît représente le programme ECOPHY (137). Il assure la continuité d’un suivi de plusieurs années d’un groupe de manchots royaux dans une zone délimitée de la Baie du Marin qui s’appelle Antavia. L’objectif est de voir comment ce groupe évolue dans le temps afin de comprendre quels sont les effets par exemple du réchauffement climatique sur eux. Benoît effectue aussi des comptages des autres colonies de l’île pour suivre les populations de manchots royaux et papous.
Benoît surveillant les entrées et les sorties de ses manchots depuis son poste de guetteur vient d’apercevoir Fluffy (© Julie TUCOULET)
En arrière-plan, derrière la route, la Zone Antavia en Baie du Marin (© Julie TUCOULET)

Denis, lui c’est le programme ECO-ENERGIE (119). A la différence de Benoît qui travaille sur un grand nombre de manchots (la population), Denis s’intéresse à l’individu. Il aborde sa physiologie (son fonctionnement) et l’éthologie (son comportement). Il cherche à comprendre comment un individu peut avoir plus de chance de se reproduire, faire naitre un beau poussin et lui assurer un bon développement. Pour cela, il faut comprendre les interactions sociales au sein du couple (parade et élevage du poussin) et avec les autres membres de la colonie. Comme vous l’avez vu sur d’autres articles, la vie en colonie est assez stressante pour les manchots entre les prédateurs et les voisins manchots. C’est pour cela que Denis relève aussi le paramètre du stress dans le quotidien de ses manchots.
Denis et Fluffy avec un œuf en plâtre (© Julie TUCOULET)

Florent travaille pour le programme OISEAUX PLONGEURS (394). Il cherche à expliquer la physiologie (le fonctionnement) de la plongée chez les manchots royaux en posant sur eux des petits boitiers (accéléromètre et capteurs divers). Ainsi, de manière générale il peut définir des zones où les manchots vont pêcher et savoir ce qu’ils mangent.
 
Florent équipant Fluffy de capteurs (© Julie TUCOULET)

Fluffy et moi, nous nous sommes intéressés à l’infiniment petit. Nous représentons le programme PHYSIONERGY (131) ou écophysiologie énergétique du Manchot royal. Le but est caractériser les mécanismes biologiques et énergétiques qui permettent aux manchots royaux de grandir rapidement, de survivre au froid et de réussir à partir vivre en mer. Pour cela nous travaillons au niveau cellulaire. Chaque cellule est une petite voiture qui permet à l’organisme de vivre et dans chaque cellule (comme dans les voitures) il y a un petit moteur : la mitochondrie qui assure son fonctionnement énergétique.
 


 Fluffy assistant : préparation des échantillons et lecture des données.
 
Pause midi en Baie du Marin (© Julie TUCOULET)

L’équipe de manchologues de la Baie du Marin (© Denis MICHAUX)